Le syndicat Force Ouvrière a pris la décision forte de ne pas se présenter au CHSCT de ce jour. Ce n’est pas dans nos habitudes.

Voici la déclaration expliquant la décision de nos représentants du CHSCT :  declaration CHST 30 juin 2022

Notre syndicat souhaite pouvoir renouer un véritable dialogue social serein et constructif avec la collectivité. Un dialogue qui comprend des négociations et pas uniquement des informations descendantes sur des décisions irrévocables prises par la collectivité.

Nous souhaitons que le CHSCT aborde les VRAIES problématiques de souffrance au travail des agents du département.

Nous nous tenons à la disposition de la collectivité pour entreprendre ensemble des négociations sur les sujets suivants avec un calendrier ferme :

– Évaluation et prise en charge de la souffrance au travail (RPS) selon les recommandations de la Haute Autorité de Santé, avec administration du formulaire d’évaluation RPS aux très nombreux agents à « très haut risque RPS » et mise en place de vraies mesures

– Travail coconstruit sur les « oubliés du Ségur » et l’attractivité des métiers du médico-social de notre collectivité

– Négociation sur une véritable prime « coup de pouce et reconnaissance » que l’excédent de gestion 2021 permet de financer.

Les agents ont répondu présents quand il fallait « faire des efforts et des sacrifices ».

C’est maintenant à la collectivité d’être présente pour eux !!